Reportage: Être gardien dans un des plus petit refuge des Pyrénées. Bienvenue à Venasque!

Le refuge de Venasque (Haute-Garonne 2249m) fait partie de ces endroits uniques et authentiques qui font la magie des Refuges des Pyrénées…

Installé au milieu d’un parterre de lacs, le refuge de Venasque est une étape idéale sur la classique promenade au port de Venasque d’où l’on découvre une vue magnifique sur la Madaletta et l’Aneto, point culminant des Pyrénées.
 

Le refuge de Venasque est situé dans le Luchonnais au pied du port éponyme.

Les principaux accès à pied se font par l’Hospice de France ou l’Hospital de Benasque (Espagne). Le refuge est situé au carrefour de 3 Provinces: Aragon, Catalogne et Haute-Garonne.

Arrivé au refuge, l’enfilade des boums (lacs) de Venasque saura vous détendre avant d’aller profiter du magnifique panorama sur l’Aneto offert par le port de Venasque à 30 minutes de marche du refuge. Les plus sportifs iront jusqu’au pic de Sauvegarde ou à l’Aneto pour jouir d’une vue à 360° sur le Luchonnais, les Posets et la Maladeta. Le chemin d’accès au refuge, très facile, permet quant à lui à tout le monde de se restaurer d’un bon repas chaud ou d’une boisson fraîche selon la météo !

C’est un lieu de passage historique (Bergers, Chasseurs, Armée Napoléonienne, Réfugiés, Pyrénéistes, et aujourd’hui contemplatifs) situé sur la voie royale de l’Aneto au départ de Luchon, il saura combler les amoureux contemplatifs ou sportifs d’une montagne accessible et sauvage.

Un Refuge de la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM)

Le gardien reverse le prix des nuitées à la FFCAM .

En contrepartie, celle-ci assure tous les travaux d’entretien et de rénovation du bâtiment, ainsi que tout ce qui est mobilier.

Le gardien de son côté garde pour lui les recettes de restauration et assure toutes les charges liées à son activité.

Une famille d’ « exilés Ariégeois » a décidé de passer quelques mois a Venasque pour accueillir les voyageurs…

C’est un petit refuge à taille humaine (12 places en dortoirs + 8 places en Marabout + tentes) où le match de foot a lieu avant le souper servi à 19h. Ici la finale de la coupe du monde se rejoue tous les soirs. Les enfants des gardiens sont en grande partie responsable de l’animation unique du lieu.

Quel plaisir que de voir après une belle bambée en montagne une famille vivre simplement dans un endroit qui apparaît comme un « bout du monde » à beaucoup de gens « d’en bas »!

La vie s’organise autour de 3 générations:

Les Enfants (5 ans et 2 ans): Ils sont presque nés au Refuge, en tout cas ils connaissaient l’endroit avant de naître. Ils passent un peu plus d’un mois l’été au Refuge. Les siestes et les jeux s’organisent autour des services: luge, snowskate, tournoi de Uno, foot, pêche, cache- cache avec les marmottes, 1-2-3 soleil avec les hermines, baignade dans les « Boum »…

Les Parents et gardiens: Guilhem et Eva. Arrivés au Refuge en 2014, juste après les événements de 2013, ils découvrent les Pyrénées centrales et le Luchonnais en même temps que le Refuge de Venasque. Fort de 10 années d’expérience en tant qu’aide gardien, Guilhem accepte naturellement ce premier refuge attribué par le Club Alpin Francais. Eva (Enseignante et Libraire) s’investira rapidement dans ce projet de vie qui devient l’aventure d’une famille. Arrivés dans ce refuge très précaire, où un couloir sert de dortoir aux enfants et où le lit double est au dessus de la table de la cuisine. Ils ne s’imaginaient par rester aussi longtemps. Mais les rencontres, le lieu, les projets de construction d’un nouveau refuge, la réalité de vie de ce petit univers unique fait qu’ils prennent goût à l’aventure et imaginent le futur.

Les Grands-Parents: Le relais est là, les aller-retour se succèdent, chacun leur tour ils gravissent les 800 mètres de dénivelés qui séparent les enfants de la civilisation. Accompagner, aider, garder, réparer, servir… le tout dans un climat de proximité n’est pas chose facile.

Une saison bien remplie:

  • L’ouverture début Juin:
    • Savoir jouer de la pelle! Au printemps les congères viennent souvent lécher le toit du refuge il faut alors dégager les ouvertures et les emplacements pour les marabouts. Il faut alors ruser pour accélérer la fonte: fenêtres sciées, humidification du manteau neigeux, rayonnement des pierres… Au printemps 2018 il aura fallu environ une semaine pour évacuer toute la neige.
    • Une ballade en Hélico? C’est grisant pour le néophyte mais stressant pour le gardien. C’est un outil indispensable pour monter les charges non périssables (gaz, conserves, farines, canettes…)mais qui est très coûteux et dangereux. Il faut aussi gérer la météo et les charges. « L’hélico c’est super quand c’est fini! »
    • Ranger, réparer, ouvrir… Mettre en service le refuge, monter les marabouts, réparer les traumatismes de l’Hiver (en 2013 la cuisine s’était effondrée sous les assauts de la neige)
  • La saison:
    • Accueillir, servir, renseigner, aider, aiguiller les voyageurs. Mais aussi nettoyer, cuisiner… le tout à plus de 2000 m d’altitude sans les conforts de la vie d’en bas (électricité et eau courante) et à 800 mètres au dessus du parking, ça demande une certaine logistique! Les denrées fraîches ou périssables sont montées toutes les semaines et quand vous aimez cuisiner avec des produits frais c’est lourd sur le dos! Vous l’aurez compris, pour faire plaisir à un gardien, montez lui une salade verte, quelques tomates fraîches, et la presse du jour et vous en ferez un être comblé.
    • La famille et les amis se relaient toute la saison pour que le refuge soit ouvert, et que les gardiens soient disponibles et souriants 7 jours sur 7.
  • La fermeture début Septembre:
    • Le casse tête des marabouts… Il faut tout ranger avant que la neige arrive, le refuge dispose d’un container pour ranger les vivres et les marabouts, mais il faut trouver le bon ordre pour que tout rentre.
    • Le dortoir du Refuge restera ouvert pour les voyageurs de l’automne et de l’hiver. Des couvertures et oreillers sont laissés à disposition.
    • C’est l’heure pour le gardien de redescendre au pays des Hommes!

Au Refuge de Venasque le confort est précaire…

En effet les repas sont servis sous les marabouts, il n’y a pas de douche, juste un espace lavabo fermé et les toilettes sont en dehors des bâtiments. Heureusement que la chaleur humaine réchauffe, le poêle est allumé les jours de mauvais temps et les jeux de société permettent de faire connaissance. Les bouteilles de vin commencent à faire claquer leur bouchon et la fraternité peut s’installer. La soupe maison est servie, le plat principal a été cuisiné avec amour et les desserts génèrent l’embellie! Il n’est pas rare de lire de la surprise sur le visage des attablés: « Ça fait 20 ans que je me promène dans les refuges et c’est vraiment rare d’avoir une cuisine familiale comme celle-là! »

Attention toutefois, les gardiens du Refuge sont rusés…

Ils ont mis en place un système de communication olfactive très développé! En effet certains après-midi une odeur des plus alléchantes inonde le vallon de Venasque, on croit d’abord à une hallucination crée par l’effort, mais les papilles gustatives commencent a s’activer, la salive inonde notre bouche… le fondant au chocolat maison vient de sortir du four! La glace maison vient l’accompagner les jours de chaleur. Dur d’hésiter entre la 10ème barres de céréales farineuses de la journée et une pause bien méritée!

Laissez nous vous accompagner pour découvrir cet endroit magique:

(cliquez sur les liens)

Rando Journée Tour des Trois ports (Escalette 2396m, Picade 2460m, Venasque 2444 m)

Rando Journée Pic de la montagnette 2558 m

Séjour Randonnée: Haute Route Luchonnaise de lacs en lacs (6 Jours / 5 Nuits)

Séjour Randonnée: Le Tour du Pic de la Mine (4 Jours / 3 Nuits)

Séjour Randonnée: Sur les balcons de l’Aneto (3 Jours / 2 Nuits)

Séjour Randonnée: De la Montagnette à Venasque (2 Jours / 1 Nuit)

Séjour Randonnée: Le tour des 3 Ports (2 Jours / 1 Nuit)

Séjour Randonnée: Les sources de la Garonne par le tour des 3 provinces (2 Jours / 1 Nuit)

Plus d’infos sur le Refuge:

Réservations & Contact

Photos prisent au cours de l’année 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*